Notre objectif :

Ajouter quelque chose au savoir humain dans le domaine de la faune sauvage

Être impliqué dans la recherche scientifique est l’une des missions d’un parc zoologique moderne.

Les thématiques potentielles sont nombreuses et appartiennent aux domaines de la biologie, de l’éthologie, de la physiologie ou de la pathologie animale.

Tous les travaux de recherche à la Réserve Africaine de Sigean sont supervisés par les responsables zoologiques du parc et encadrés par des conventions de recherche signées avec des universités, des écoles vétérinaires ou des unités de recherche. En plus d’être non invasifs, ces programmes de recherche doivent s’effectuer sans modifier le comportement des animaux ou être une atteinte à leur santé et/ou leur bien-être.

Ces études peuvent avoir différents objectifs :

répondre à une problématique particulière au sein de la Réserve Africaine (suite à un épisode pathologique encore peu étudié par exemple),
participer à la recherche fondamentale sur le comportement d’espèces difficiles à observer in situ,
faire progresser le bien-être ou la conservation en parcs zoologiques, par exemple via une alimentation plus adaptée ou l’étude génétique de nos animaux,
être le préliminaire de programmes de terrain, qui peuvent être mis au point sur nos animaux, plus accessibles, avant d’être mis en œuvre auprès de leurs congénères sauvages.

séparateur

A Sigean, de grands espaces sont offerts aux troupeaux, parfois parmi les plus larges présentés en Europe. Ils permettent aux éthologues de trouver là des conditions qui se rapprochent de celles du milieu naturel. La Réserve accueille ainsi régulièrement des étudiants co-encadrés par le personnel scientifique de la Réserve et par des chercheurs extérieurs.

Notre cadre naturel préservé est aussi une invitation à l’étude de la biodiversité autochtone et de nombreux suivis des populations d’oiseaux, de reptiles ou de chiroptères sont réalisés chaque année.

Enfin nos vétérinaires, lors de leurs interventions ou soins aux animaux, gardent à l’esprit les demandes des chercheurs qui ont besoin de certains prélèvements tissulaires pour faire avancer leurs travaux. Ainsi au cours des anesthésies nécessaires au suivi du bon état de santé de nos animaux, il sera possible de faire une prise de sang, de prélever des poils ou des selles qui seront utiles à divers projets de recherche.

séparateur

Chaque année nous mettons en place une quinzaine de nouvelles collaborations scientifiques avec des acteurs d’horizons variés. Voici quelques thèmes d’études réalisées à la Réserve Africaine de Sigean ces 3 dernières années (2017-2019) :

  • Étude d’un cas d’accouchement occipito-pubien chez un chimpanzé et comparaison avec l’accouchement chez l’Homme moderne (2019).

  • Étude du lien entre les facteurs sociaux et la charge parasitaire individuelle dans un troupeau de zèbres de Grant en vue d’une gestion sélective de leur vermifugation (2019).

  • Étude de l’exposition spontanée aux produits phytosanitaires chez les chimpanzés sauvages de la station de Sébitoli (Gabon) et comparaison avec le groupe témoin de la Réserve Africaine de Sigean (2019).

  • Évaluation de la diversité génétique des antilopes à cornes spiralées (grands koudous, sitatungas, élands du cap) selon le mode de gestion de leur reproduction en captivité (2018).

  • Étude de la coordination d’actions conjointes chez les chimpanzés, pour mieux comprendre les origines évolutives de la nature coopérative de l’homme (2018).

  • Étude comparée de l’alimentation, du microbiome et des selles de rhinocéros blancs captifs et sauvages pour ajuster au mieux leur ration alimentaire en captivité (2017).

  • Étude de l’historique physiologique (gestations) des gnous du Sérengeti (Tanzanie) à partir des concentrations hormonales de leurs poils et comparaison avec le groupe témoin de la Réserve Africaine de Sigean (2017).

  • Participation à des enquêtes transversales auprès des zoos européens sur différentes thématiques : pathologies thyroïdiennes chez les primates, évaluation de l’état d’embonpoint des girafes, reproduction des éléphants, contraception chez les chimpanzés, capacités de résilience chez les chimpanzés, prévalence parasitaire chez les équidés en captivité, accompagnement de la reproduction chez le guépard, pathologies dentaires chez les carnivores (2017-2020).